Construction d’un mur en parpaing : les etapes et le prix

Très prisé pour son caractère durable et économique, le mur en parpaing est facile à mettre en place lorsque vous avez les bonnes techniques et les bons matériaux. Vous vous apprêtez à monter un mur en parpaing ? Suivez nous dans cet article pour avoir plus de détails.

Le mur en parpaing : c’est quoi ?

Considéré comme mur traditionnel, le mur en parpaing est utilisé depuis un certain temps et généralement utilisé pour construire une maison ou pour monter un mur. Utilisé également comme base pour son caractère qui résiste aux différents aléas climatiques, il existe différents types de parpaings pour permettre à son utilisateur de choisir celui qui convient à ses besoins et son budget.

Quel parpaing choisir ? Le guide

De base, il existe 5 types de parpaings. Le parpaing  creux utilisé pour la construction des murs simples. Avec son aspect creux, il est le moins cher de tous les parpaings. Puis, il y a le parpaing plein qui est destiné pour les murs de soutènement. Ensuite, le parpaing d’angle pour le chaînage vertical d’un mur, le parpaing linteau pour le chaînage horizontal. Et il existe aussi le parpaing en H utilisé pour les murs de soutènement et enfin le parpaing de jambage fait pour l’encadrement des portes. Il faut alors choisir le type de parpaing par rapport à son utilisation.

Quel budget prévoir pour construire un mur en parpaing ?

En moyenne, pour un mur en parpaing, il faut prévoir un budget de 1 Euro à 3 Euros par unité.  Le prix d’un parpaing creux va de 1 à 1.5 Euros, 2 à 3 euros par unité pour le parpaing plein de forme standard, 2 à 3 Euros par unité pour le parpaing d’angle, 2.5 à 3 Euros pour le parpaing linteau, 2.5 à 3 Euros également pour la pièce du parpaing en H et 1.6 à 3 Eros l’unité pour le parpaing de jambage.

Quelles sont les étapes de construction d’un mur en parpaing ?

Pour construire un mur en parpaing, il faut suivre 3 étapes. La première étape est la délimitation du mur avec ses fondations. Pour cela, il vous faudra utiliser des cordes puis passer par les fondations qui doivent avoir une largeur inférieure à la rangée des parpaings. Pour monter le mur, il faut couler un peu de béton. Il est conseillé de faire appel à un maçon professionnel afin d’avoir un mur en parpaing de qualité et suivant les normes de construction. Après le coulage de béton, vous passerez au montage des parpaings. Pour les monter, il vous faudra bien sûr une couche de mortier. N’oubliez pas de laisser quelques cm pour les joints. Et enfin, pour terminer la construction du mur, passez à la finition. Passer à la finition signifie passer au revêtement. Comme il s’agit d’un mur extérieur, il faut penser aux différents problèmes auxquels il sera affronté. Choisir une peinture pour parpaing par exemple. Et puis, il ne faut pas oublier la couche d’enduit pour avoir un mur parfaitement étanche.

Conseil :

Faites le bon choix de parpaing et faites appel à un professionnel.