Travaux de construction : gros œuvre et second œuvre.

Pour les travaux de construction ou de rénovation, les gros travaux et le second œuvre sont des étapes essentielles. Il s’agit de 2 différents types de travaux distincts, la principale différence étant que l’une se concentre sur les éléments structurels de la construction afin de la mettre hors d’eau et hors d’air tandis que l’autre consiste à rendre cette dernière habitable. 

    

Les travaux de gros œuvre    

Le gros œuvre est la mise en œuvre des éléments contribuant à la solidité et à la stabilité d’un bâtiment.  Cette catégorie se compose des différentes phases importantes comme le terrassement, le coffrage et le dalle, la maçonnerie et le structure.

 En général, les œuvres suivant font parties des majeures :        

  • Le terrassement    

Art réalisé en façonnant la terre elle-même ou en créant des formes dans la terre à l’aide de matériaux naturels comme des roches ou des branches d’arbre. Les travaux de terrassement vont d’interventions subtiles et temporaires dans le paysage à des modifications significatives, sculpturales et durables réalisées à l’aide de lourds engins de terrassement.

  • Dalle, ferraillage et coffrage    

Le processus de construction d’une dalle en béton comprend la préparation du coffrage, le compactage d’un lit de dalle, la mise en place de l’armature, le coulage, le compactage, la finition du béton, le décoffrage et le durcissement de la dalle en béton.

  • Maçonnerie    

L’art et l’artisanat de la construction et de la fabrication en pierre, en argile, en brique ou en bloc de béton. Les constructions en béton coulé, armé ou non armé, sont souvent considérées comme de la maçonnerie.

  •  Structure    

La superstructure est la partie située au-dessus du niveau de la plinthe du bâtiment. L’élément principal de la superstructure est une colonne et une poutre.  Les colonnes sont construites jusqu’au niveau de la dalle et le cadre de la construction ultérieure est préparé.

Les travaux de finition  

Les travaux de finition sont un travail fin dans le processus de construction d’un bâtiment où ils forment la beauté d’un bâtiment. Plusieurs types de finitions peuvent être utilisés en fonction des matériaux utilisés, des conditions environnementales et des coûts. La finition d’un bâtiment peut être divisée en plusieurs sections : Finition des sols, finition des murs et finition des plafonds.  

Le plâtrage est l’une des finitions des murs.

Procédures de plâtrage des murs intérieurs      

– Couches de plâtrage « couche de base » dans les murs finis en briques liées. Cette couche est importante, car elle absorbera l’eau des couches de « finition » qui seront plâtrées afin que le mur n’ait pas l’air humide. Cette couche a également pour but de niveler le mur de briques liées qui sont moins plates.  

– Couche de « finish coat » qui fera le plâtrage par la suite à une épaisseur de 1/2′ à 1′ selon l’uniformité du mur à l’aide d’une truelle de finition. 3. Enfin, les couches de « plâtre » seront plâtrées avec une couche d’huile (coulis de ciment).      

Procédures de crépissage des murs extérieurs    

Pour le crépissage des murs extérieurs, il suffit d’appliquer deux couches de « couche de base » et de « couche de finition ». Le plâtrage des murs extérieurs de la maison est plus brut et plus apparent. Après les couches de « couche de finition », le mur extérieur est peint à l’eau à l’aide d’une éponge. Le but est de révéler une surface murale plus brute.  

L’aménagement intérieur avec une isolation acoustique et thermique afin d’obtenir un confort maximal et une réduction des pertes d’énergie font partie du travail de finition. La finition d’une construction qui comprend aussi la menuiserie intérieure, la plomberie, l’électricité, la ventilation et la climatisation.